Totalement versatile, AÏDA se prête à toutes les envies et toutes les occasions ! Voici donc en image les instructions d’assemblage du livret. J’ai choisi d’en faire une robe longue, bicolore avec des plis creux à la taille.

Informations utiles

Temps : 4 heures

Tissu : Celui de votre choix

Patron : Robe AÏDA

Niveau : Intermédiaire

Matériel : le patron, de quoi couper et tracer, une machine à coudre et une surjeteuse (facultatif)

Techniques utilisées : Plis creux, fausse boutonnière, insertion élastique, couture en pointe

Caractéristiques du modèle : Robe longue, col rond, manches longues élastiquées avec effet pointe, fausse boutonnière, jupe plissée à la taille

Explications de montage de DALHIA

Une fois toutes les pièces coupées, piquer la ligne de piqûre du devant et de la jupe devant, envers contre envers. Cette ligne se trouve à 5 cm du pli.

Aplatir le pli de manière à répartir les 5 cm de part et d’autre du milieu devant et piquer à quelques millimètres sur l’endroit pour que ça ne bouge plus.

Assembler les épaules devant et dos, endroit contre endroit. Déterminer le milieu de la manche haut et bas et faire une marque. Assembler les deux pièces uniquement d’un côté jusqu’au milieu, sans dépasser.

Cranter les deux pièces au plus près de la couture puis faire pivoter l’autre côté. Assembler à partir du milieu.

Surpiquer pour que ce soit bien plat.

Monter les manches au corsage puis refermer les côtés en faisant bien attention à faire correspondre les coutures des bas de manches.

Assembler les jupes devant et dos, endroit contre endroit. Réaliser l’ourlet du bas à ce stade pour ne pas être embêtée par les plis ensuite.
Plisser (ou froncer) tout le tour de la jupe jusqu’à ce qu’il corresponde à la largeur du corsage. Attention à bien faire correspondre la fausse boutonnière et les coutures côtés.

Réaliser un revers sur les manches en laissant quelques centimètres d’ouverture pour y insérer un élastique à l’aide d’une épingle à nourrice. Refermer l’élastique et l’ouverture.

Terminer par un ourlet double, un biais ou une parementure pour finir le col. Puis coudre des boutons à intervalle régulier (10 à 15 cm maximum).
J’ai choisi de faire original en cousant des petits boutons de caftan ! 🙂

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *