La blouse MILA, c’est la féminité au service du confort ! Ou l’inverse. 😉 Voici donc en image les instructions d’assemblage du livret. J’ai choisi de réaliser la version B3, en robe longue. Le montage est exactement le même, il suffit simplement de rallonger la basque à la longueur souhaitée.

Informations utiles

Temps : 3 heures

Tissu : Celui de votre choix : 200 à 250 cm (350 pour une robe longue)

Patron : Blouse MILA

Niveau : Intermédiaire

Matériel : le patron, de quoi couper et tracer, une machine à coudre et une surjeteuse (facultatif)

Techniques utilisées : Fronces, parementure

Caractéristiques du modèle : Blouse encolure croisée avec parementure effet kimono, manche 3/4 avec volants, basque évasée et bande contrastante

Explications de montage de MILA

Une fois toutes les pièces coupées, commencer par assembler les parementures et le corsage devant et dos au niveau des épaules, endroit contre endroit. Replier la parementure dans le sens de la longueur, envers contre envers et bien repasser à plat.

Placer la parementure, endroit contre endroit au niveau de l’encolure, en faisant correspondre la couture de la parementure et le milieu dos. Piquer en place. Surfiler puis surpiquer.

Réaliser des fronces sur chaque volant jusqu’à ce qu’ils correspondent à la largeur du bas de la manche.

Piquer les volants sur les manches, endroit contre endroit, en veillant à ne pas faire de faux pli. Surfiler. Monter les manches sur le corsage, en respectant les crans de montage. Surfiler.

Refermer les côtés, en commençant par épingler au niveau de l’emmanchure et le bas des manches. Surfiler.

C’est le moment d’essayer et de vérifier la croisure des devants. Piquer en place si nécessaire.

Assembler les basques devant et dos ainsi que les bandes contrastantes devant et dos, endroit contre endroit. Surfiler.

Monter la bande au bas de la basque, en faisant bien correspondre les coutures côté. Surfiler.

Assembler la basque avec le corsage, endroit contre endroit, en veillant à faire correspondre les coutures côtés. Surfiler.

Finir par les ourlets et voilàààààà ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *