“Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais.”
[Xavier DOLAN]

Quand on est une grande amoureuse de fringues, le passage par la couture devient vite inévitable. Après tout, dans quelle autre activité peux-tu cumuler tout ce que tu aimes dans la mode et le stylisme ? Seule la couture te permet de penser, créer puis porter à l’envie les vêtements que tu réalises.

Malheureusement, la couture pâtit parfois d’une réputation négative qui décourage de nombreuses personnes ! C’est “ringard”, “trop difficile” ou celui que je préfère : “je n’y arriverais jamais”. Ces phrases, je les ai entendu souvent et je continuerai de lutter contre cette idée que la couture est d’un autre temps ou qu’elle est inaccessible !

Parce que oui, la couture est à la portée d’absolument tout le monde ! Les hommes, les femmes et même les enfants peuvent coudre. Bien sûr, quand on débute, on fait beaucoup d’erreurs mais c’est ainsi qu’on apprend ! Comment prendras-tu du galon et de l’expérience si tu n’échoues pas ? La vérité c’est que tes erreurs te feront avancer bien plus vite que tu ne le crois.

D’ailleurs si tu veux tout savoir, lorsque j’ai lancé Couturette, je n’y connaissais pas grand chose à la couture. J’avais touché un peu à la machine quelques mois plus tôt et mes ouvrages n’étaient pas très bien finis. Je n’avais aucune idée de comment utiliser un patron ou en créer un… Ce monde m’était inconnu et pourtant, il me semblait si proche de ce que j’étais !

Moi qui aie toujours aimé la mode, c’était là une porte ouverte vers l’immensité. Quel bonheur c’était de coudre chaque jour un nouveau projet et d’apprendre chaque fois un peu plus, un peu mieux. Quelle fierté de porter ce que j’avais moi même créé de mes mains !

Je ne te parle même pas de la prise de conscience incroyable de la beauté de ton corps, que tu as toi même habillé. La confiance que tu gagnes et surtout, ces complexes qui s’effacent peu à peu. Parce que, aussi fou que ça puisse paraître, la couture a ce don magique de te redonner confiance en toi, en ton corps, en tes capacités insoupçonnées.

Toi qui te pensais incapable de réaliser une robe ou un manteau de A à Z, te voilà fière de tes ouvrages. Toi qui pensais qu’il fallait un diplôme pour savoir coudre, te voilà qui crée tes propres patrons ou modifie ceux des autres.

Ce n’est pas beau, ça ?

Auteur Sarah S.

Commentaires (10)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *