“Patron de base : patron qui reproduit le corps et qui nécessite des transformations pour parvenir à un patron modèle ou un patron d’exécution.”
[Coupe & Couture Loisirs]

Le modèle dont tu rêves n’existe pas dans le commerce ? C’est un vêtement de luxe juste inabordable pour toi ? Pas de panique, NESMA est là pour ça ! Grâce à ce patron de base totalement gratuit, tu vas pouvoir faire preuve de créativité et faire absolument tout ce qui te fait envie depuis toujours. C’est pas génial ? 🙂

Comme tu le sais (ou pas), le patron de base est un élément essentiel dans toutes mes créations. C’est une base de travail nécessaire pour toutes les couturières qui souhaitent se lancer dans des modèles qu’elles ont elles-mêmes imaginés. Je ne pouvais donc pas ne pas te le proposer !

D’ailleurs, petit disclaimer,  si tu n’as pas du tout envie de faire du patronage, NESMA peut se porter telle quel, sans aucun problème. Toute l’aisance nécessaire à un vêtement qui doit être porté est déjà inclus. Tu peux donc coudre ce patron, comme n’importe quel patron du commerce, sans rien changer. 

Maintenant que tout est dit, si tu n’as jamais patronné quoi que ce soit, tu te demandes sûrement comment tu vas utiliser NESMA pour en faire autre chose. Eh bien figure-toi que c’est bien plus simple que ce que tu penses !

L’avantage, c’est que NESMA te mâche un peu le travail en te donnant des pièces prêtes à l’emploi. Tu n’as donc pas besoin de passer par le modélisme sur mannequin et faire des dizaines de tests et ajustements préalables pour avoir un devant, un dos et une manche parfaitement ajustés à ton corps. Les pièces sont déjà présentes avec en plus une parementure dos et devant, si tu souhaites conserver l’encolure originale. Ton job va simplement consister à utiliser les pièces existantes et à les modifier en fonction de ce que tu souhaites obtenir. Easy !

Valider son patron de base : les étapes !

Nous l’avons dit, un patron de base c’est un patron qui reproduit ton corps. Pour le modifier et l’ajuster à tes formes “réelles”, il va falloir passer par deux étapes importantes : l’essayage et les ajustements. 

Dans un premier temps, il va s’agir donc de coudre le vêtement normalement et de l’essayer pour vérifier ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Je te conseille de faire ça dans un tissu blanc, que tu n’as pas peur de gâcher ! Une fois monté, tu vas pouvoir déterminer tous les ajustements à faire pour que le patron corresponde à un basique que tu pourrais porter au quotidien. Attention, “ajusté” ne signifie pas “serré” ! Il est fondamental que tu te sentes bien dans ton vêtement puisque, NESMA va te servir de base à tous les vêtements suivants ! L’idée, c’est vraiment de prendre le temps de réaliser ces étapes pour gagner du temps plus tard. Une fois ton patron de base validé, tu n’auras même plus à te soucier des ajustements puisque tu les auras déjà faits !

L’essayage va également te permettre de déterminer l’emplacement de ta ligne poitrine, taille et hanches. Trace sur toi chacune de ces lignes (d’où le tissu blanc !), elles seront essentielles pour tes modifications futures. Tu peux évidemment te faire aider, si besoin. Ne t’inquiète pas si c’est moche, les lignes seront mises au propres après.

Enfin, n’oublie pas non plus d’indiquer tout ce qui peut te sembler utile. La ligne d’épaule est-elle bonne ou tu peux supprimer quelques centimètres ? L’encolure devant est-elle adaptée, trop haute ou trop basse ? Le dos a-t-il besoin d’être repris pour suivre ta cambrure ? Et les manches, sont-elles à la bonne longueur et pas trop larges ? Bref, autant d’éléments qui vont te permettre d’obtenir une base parfaite.

Une fois tout cela déterminé, reporte toutes les informations que tu as noté, directement sur les pièces ton patron papier. Recoupe tout le surplus que tu souhaites enlever ou prends une taille au-dessus si c’est trop petit. Et on recommence : montage > essayage. Si tout est bon, on valide et on se retrace un patron de base bien propre. S’il y a encore des ajustements à faire, on recommence toutes les étapes jusqu’à ce que ce soit nickel.

Attention ! Une fois ton patron validé, je te conseille de toujours, toujours, TOUJOURS conserver l’original. Pour le modifier, il faudra donc le retracer systématiquement sur une autre feuille ! Tu pourras ainsi le réutiliser indéfiniment tout en créant de nouvelles pièces de base pour de nouveaux projets.  

Modifier son patron de base ?

Ton patron de base est prêt à être mis à l’épreuve ? Il est temps de passer à l’étape la plus cool et la plus créative : créer le modèle que tu as en tête !

Alors admettons que tu veux réaliser une robe, avec une basque froncée à la taille, un col V et manches 3/4. Cette robe va nécessiter cinq éléments majeurs :

– La longueur totale de la robe 
– Corsage qui s’arrête à la taille
– Les fronces 
– Le col V
– La longueur des manches

Parmi les 5, tu vois qu’il y en a 2 qui concernent le corsage : il a un col V sur le devant et s’arrête à la taille. Tu vas donc tracer une pièce devant et une pièce dos qui s’arrêtent au niveau de ta ligne de taille. Ensuite, tu modifieras le col devant pour qu’il soit en V et plus en rond. Modifie les parementures ou crées-en de nouvelles pour qu’elles correspondent à ta nouvelle encolure ! Attention à ne pas descendre ton V trop bas : mieux vaut recouper après que de tout recommencer !

Pour la manche, rien de plus simple, il te suffit de réduire la longueur de tes manches de base pour qu’elles soient 3/4. Tu peux donc retirer entre 15 et 25 cm.

Tu veux ensuite une basque froncée. La basque doit donc correspondre à la longueur que tu souhaites pour ta robe. Si tu as décidé que tu voulais une robe de 80 cm, il faudra donc soustraire cette mesure à la longueur de ton corsage. Si ton corsage fait 40 cm, alors la basque doit en faire 40. Puisque tu veux ajouter des fronces, la longueur totale de ta basque va donc correspondre à ton tour de taille (demi largeur taille devant + demi largeur taille dos x 2) x 1,5. Tu peux évidemment multiplier par 2 ou plus si tu veux plus de volume.

Illustrons cela par des chiffres. Tu veux une robe de 80 cm de long, ton corsage devant fait 40 cm (le dos est toujours plus long, c’est normal) et ton tour de taille est de 95 cm.Ta basque aura donc une longueur totale (dos et devant inclus) de 95 x 1,5 soit 142,5 cm de long. Puisque tu veux couper deux pièces, tu diviseras donc 142,5 par 2 pour obtenir 71,2 (que tu peux arrondir à 71). Tu devras donc couper deux pièces sur le pli de 71 cm x 40 cm et y ajouter les marges. Ta basque fera donc bien 142 x 40 cm. 

Ta robe va donc se composer des pièces papier suivantes :

– un demi devant (à couper x1 sur le pli)
– un demi dos (à couper x1 sur le pli)
– une demie parementure devant (à couper x1 sur le pli)
– une demie parementure dos (à couper x1 sur le pli)
– une manche (à couper x2)
– une basque (à couper x2 sur le pli)

A ce stade, tu peux ajouter tes marges de couture directement sur tes pièces ou les ajouter sur ton tissu quand tu le couperas. Je te conseille plutôt de ne pas les inclure sur ton patron pour pouvoir le modifier plus tard, si tu le souhaites.

Il ne te reste plus qu’à couper tes pièces dans ton tissu et à monter ta robe. C’était facile, non ? 🙂

Commentaires (10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *