Aujourd’hui j’avais envie de partager avec toi quelques uns des accessoires que j’utilise le plus dans mon activité couturesque.
Cette liste devrait t’aider à y voir plus clair si tu souhaites te lancer dans le patronage, notamment.

#1 Le carnet de notes

Je suis le genre de fille qui a besoin de noter toutes ses idées pour ne pas les oublier… J’ai donc toujours des feuilles volantes, un carnet ou l’application Notes de mon téléphone à proximité !

Pour les autres loisirs créatifs je ne pourrais pas te dire, mais quand on coud il me semble que c’est indispensable de commencer par tracer son futur projet, sur papier. Alors peu importe si tu dessines comme un enfant de 2 ans, ça permet tout de suite de visualiser un peu plus ce que tu as en tête.

Si jusqu’à présent tu te lançais à corps perdu dans un projet, allant directement à la phase “je coupe le tissu, ça passe ou ça casse”, je te conseille très très fortement de prendre quelques minutes pour brouillonner ça dans un carnet. Sauf si bien sûr tu ne te rates jamais ! 😉

#2 La nappe en papier

Honnêtement, j’ai testé beaucoup de choses pour tracer mes patrons. Certaines plus efficaces que d’autres, il faut bien le dire. La pire expérience revenant sans aucune hésitation à la fameuse bâche de chantier, dont tout le monde parle sur Internet. C’était une vraie catastrophe… Impossible de tracer au crayon ou au stylo et quand je suis passée au feutre, ça coulait de partout…

En revanche, le papier calque, le papier de soie, le papier sulfurisé ou même le papier crépon fonctionnent plutôt très bien. C’est malheureusement le prix ou les dimensions trop étroites qui m’ont dissuadée de continuer à les utiliser. D’autant que, grande taille que je suis, il m’en faut de l’espace pour tracer !

La meilleure option qui combine qualité et prix, c’est le rouleau de nappe en papier que tu trouves un peu partout. C’est un Life Saver, comme diraient les américains ! Hyper pratique, les dimensions sont immenses puisque tu peux en trouver en 50 mètres voire plus pour à peine plus de 3€. J’opte pour ma part pour une nappe basique, la moins chère que je trouve et ça marche incroyablement bien. Le rouleau peut te durer des mois, ce qui n’est quand même pas négligeable. Non vraiment, la nappe en papier est imbattable !

#3 Les règles XXL

Tu te souviens de tes années collège et de ces fameuses grandes règles jaunes ? Mais si !  Le prof de Maths les utilisait pour tracer des figures géométriques au tableau… Bref, figure-toi que c’est ce que j’utilise pour réaliser mes patrons et c’est magique !

Je me suis offerte la règle de 100 cm et l’équerre de 60 cm sur Amazon parce que mes outils de mesures de collégienne n’étaient tout simplement pas de taille…

Franchement, si tu galères avec ta petite règle ou pire, ton mètre ruban pour tracer de longues lignes et de beaux angles droits, je te les recommande chaudement !

#4 Le porte-épingle aimanté

Quelle couturière digne de ce nom n’a pas la surprise de voir que son stock d’épingles diminue chaque fois un peu plus ? Entre celles qui se perdent sous les meubles, celles qui sont avalées par l’aspirateur et celles qui se plantent dans les pieds du Monsieur… c’est chaque fois 1, 2, 5 épingles qui disparaissent à jamais !

Et parce que c’est parfois une vraie plaie de récupérer des épingles à la main ou des les retrouver dans les poils du tapis, j’ai une solution radicale : le porte-épingle aimanté.

Ca n’empêchera probablement pas tes épingles d’aller voir ailleurs mais au moins, tu seras débarrassée de la corvée d’avoir à aller les chercher une par une, sur ta table de travail ou à tes pieds. Un coup d’aimant et BAM, attrapée la vilaine épingle !

#5 Les dessous de verre

Pour maintenir le tissu, le patron ou le patron sur le tissu, nous avons toutes nos techniques. Certaines utilisent leurs mains, d’autres des outils de bricolage et d’autres épinglent chaque pièce sur le tissu !

Pour ma part, il m’arrive d’utiliser ma main pour des petites pièces comme une parementure mais pour les grandes, je privilégie un outil bien différent : des dessous de verre. Oui parce que je trouve ça long et fastidieux d’épingler des morceaux de patron… Je casse le mythe, je sais

Pour ça, je fais au plus simple en utilisant des dessous de verre en liège de chez Ikea. Ils n’étaient initialement pas du tout prévus pour ça mais au final, ils font tellement bien l’affaire que c’est devenu leur fonction principale !

Ces dessous de verre sont vendus par lot à moins de 3€ et comme ils sont bruts, tu peux les personnaliser. Je t’ai même déniché un petit DIY par ici !

#6 Les rangements pour les fils

Quand on a un petit appartement et pas d’espace dédié à la couture, il ne faut pas hésiter à faire marcher son cerveau pour que tout rentre dans le placard sans que ce soit le chaos. J’ai donc quatre rangements différents pour mes bobines de fils.

Pour les cônes de surjeteuse que je change uniquement quand ils sont vides, je les place dans une boîte en plastique avec anses refermables. La boîte est juste assez profonde pour l’utilisation que j’en fais. Mes bobines usuelles de machine sont elles rangées dans une boîte en bois vitrée qui est normalement prévue pour des sachets de thé. Elle est hyper pratique et me permet de voir toutes mes bobines en un seul coup d’oeil ! Quant aux bobines que j’utilise le plus, notamment les noires, elles sont dans un petit vase en verre, facile d’accès. Ces trois éléments viennent de chez Action et coûtent chacun entre 0,60 et 3€. Enfin, les bobines internes de machine, ont leur boîte dédiée achetée sur Aliexpress pour presque rien.

#7 Le fer à repasser et la petite planche mobile

Last but not least, le fer à repasser est l’accessoire le plus important de la couturière. Il permet de d’aplanir des pièces de patron, d’avoir un tissu sans pli sauf ceux que tu veux marquer et surtout, il t’aide à rendre ton travail bien mieux fini ! Alors attention, je ne parle pas de la centrale vapeur ou du fer à repasser dernier cri que tu as vu passer à la télé. Non, juste un fer à repasser standard, avec juste le cordon pour la prise, sans options particulières. Ce type de fer est maniable et léger, pile poil parfait pour la tâche que tu lui demandes d’accomplir.

Enfin, la petite planche à repasser toute mignonne est facultative mais elle reste quand même franchement pratique si tu as peu de place et que tu ne veux pas t’embêter à sortir la maxi planche. Pour du petite repassage d’appoint ou des petites pièces comme les cols ou poignets de chemise, elle fait carrément le job !

Et toi, c’est quoi tes indispensables couture ? 🙂

Commentaires (14)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *