Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance d’être contactée par Cécile pour tester un de ses kits Couture. J’avais le choix entre un Miki, un Bob et une Banane. Étant voilée, il n’était pas pertinent de tester les deux premiers donc j’ai opté pour la banane !

Mais d’abord c’est qui Cécile ?

Cécile est la créatrice d’une marque qui a fait du jean sa matière première. Adepte de la fripe et très attachée à la mode éthique, elle a choisi l’upcycling comme le moteur de son activité. Concrètement, elle récupère des jeans auprès de particuliers ou des fins de rouleaux dans les maisons de Couture, et crée à partir de là des vêtements en prêt à porter, à la demande et sur mesure. Mais puisque le métrage sur un jean est variable – surtout s’il est abîmé – Cécile a trouvé une solution toute simple : le patchwork. Ainsi, plus de problème pour réaliser une chemise ou une veste, il suffit de combiner plusieurs jeans avec des teintes différentes et le tour est joué.

C’est un pari risqué, je te l’accorde ! Moi même je n’oserai pas porter un vêtement en patchwork… Mais c’est sans compter sur le talent de Cécile qui fait des pièces vraiment très belles ! Et puis attention, ce n’est pas le cas de la majorité de ses créations, certaines sont faites dans un seul tissu qu’elle a chiné ou racheté à d’autres créateurs.

Quel rapport avec les kits ?

Eh bien, la couture bien sûr car il faut savoir que Cécile donne également des cours pour apprendre à coudre dans son atelier à Paris. De là à proposer des kits pour coudre il n’y avait qu’un pas qu’elle a osé franchir ! Sur son site, on trouve donc trois kits différents : un Miki (je ne savais pas ce que c’était avant qu’elle ne me le dise), un Bob et une Banane. Ces kits sont évidemment dans la même ligne que s’est fixée Cécile : de l’upcycling, du jean et du patchwork. Chacun est en plus envoyé dans une pochette en tissu avec tout le nécessaire !

Les kits coûtent entre 25 et 30€ mais tout est fourni, même la bobine de fil et le petit livret explicatif. Cela peut paraître cher, mais c’est dans les clous des prix des kits couture sur le marché, avec une véritable éthique en plus dans la démarche. Je salue totalement l’initiative !

Mon expérience…

Avant toute chose, il faut savoir que je ne couds JAMAIS d’accessoires. Il est même extrêmement rare que je prenne la peine de coudre autre chose qu’un vêtement tant c’est ce que je préfère. Tenter de monter une banane de A à Z c’était donc clairement un challenge énorme pour moi car c’est une manière de coudre et de penser le montage très loin de ce que je sais faire. Et là, ça s’est vu tout de suite ! À l’étape 4 j’étais prête à abandonner tellement je me sentais dépassée… J’ai même failli envoyer un message à Cécile pour lui dire que j’étais incapable de coudre son kit. La honte…

Mais j’ai temporisé, j’ai laissé tout ça de côté pendant deux jours et je me suis autorisée à tenter quand même. Au pire ce serait moche et mal monté mais au moins, j’aurais été au bout ! #motivation

Le pire c’est que le livret imagé qui accompagne le kit est très clair ! Il fallait juste être super minutieuse et concentrée, ce qui n’est pas dans mes habitudes. J’aime aller vite, coudre à la chaîne sans trop réfléchir. Or là, pour ce type de pièce c’est tout simplement impossible ! Il faut lire et relire chaque étape, bien regarder la photo, s’imprégner des instructions pour ne pas faire d’erreur. Ça prend plus de temps mais au moins on évite de faire des bêtises. Or des bêtises, j’en ai fait quelques unes…

1) J’ai dégarni la marge de couture trop près ce qui a eu pour effet de dégager une partie du zip et laisser un trou de 2 bons centimètres sur l’endroit. Pas moyen de récupérer alors j’ai tenté de cacher la misère avec des points à la main. Ce n’est pas très beau mais c’était la seule option…

2) J’ai eu le même problème avec la sangle qui s’est tout simplement arrachée quand j’ai tiré pour retourner la banane sur l’endroit. Il a fallu découdre – alors que j’avais déjà cranté les angles -, replacer la sangle en la faisant bien dépasser pour être sûre qu’elle soit bien prise dans la couture, puis recoudre ça proprement.

3) Au moment de poser la dernière doublure, je me suis trompée de côté. Du coup je ne comprenais pas comment il était possible de retourner le tout sur l’endroit. Il a fallu que je relise 3-4 fois les instructions de cette étape pour me rendre compte que j’avais cousu sur l’arrière au lieu de l’avant… J’ai donc décousu puis recousu dans le bon sens.

D’ailleurs, petite info importante en passant : j’ai été surprise que la doublure reçue ne soit pas la même que celle présentée sur le site. Mais connaissant le “concept”, je me suis dit que ça devait être un tissu en rupture et qu’elle faisait avec ce qu’elle trouvait. Sur le coup, j’ai eu envie de couper un de mes tissus pour avoir une doublure qui claque mais bon… l’idée c’était quand même de faire avec le matériel fourni dans le kit !

Conclusion

Tu l’auras compris, c’était juste une suite de galères pour moi qui suis tellement loin de ce type de confection. J’ai eu quelques sueurs froides à certaines étapes mais avec le recul, je pense que je me suis mise une pression inutile. Le montage est en fait relativement simple et très accessible. Je sais que si je devais en refaire une, ce serait fini en trois fois moins de temps. C’est évident ! Cela dit, je suis assez fière d’avoir persisté et d’être arrivée au bout. Au final, ça ressemble bien à une banane, pas vrai ?

Le modèle étant très masculin avec ce jean super brut (c’est une volonté de la créatrice), j’ai choisi de la shooter avec mon Monsieur en guest-star. Le rendu est franchement super sur lui et je ne doute pas qu’il va la monopoliser très vite…

Bref, tout ça pour dire que si tu as envie de tenter l’expérience et que tu es un peu rodée, ce kit est fait pour toi ! Sinon, il y a toujours les deux autres qui me semblent hyper simples à réaliser et encore plus accessibles à des débutantes. Mais quoi qu’il en soit, tu participeras à donner une deuxième ou troisième vie à des jeans qui auraient fini à la poubelle. Et ça, c’est beau !

Sinon, si tu vis dans les environs de l’atelier de Cécile, tu as 10€ de réduction pour 3 jeans donnés. 😉

 

Auteur Sarah S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *