Aujourd’hui, c’est au tour du patron DIVINE de Dress Your Body de passer sur le billard !

Il y a quelques temps, j’ai été contactée par la plateforme Wissew pour tester un des patrons présents sur le site. Puisque j’avais totalement le choix, j’ai pris le temps de regarder ce qu’il y avait et j’ai jeté mon dévolu sur la robe DIVINE de Dress Your Body. Si j’ai opté pour ce modèle-ci, ce n’est pas un hasard ! Non seulement la coupe correspondait à peu près à mon style mais les modifications que j’allais y apporter m’ont semblé tout de suite évidentes. Par ailleurs, je n’ai pas fait de cas de l’absence de tailles au-delà du 46 puisque j’avais déjà une idée de la manière dont j’allais gérer ça.

Le modèle : une robe à quatre mains

Le patron de cette robe est le fruit d’une collaboration entre la marque et Virginie (aka @nomdunecouture). Le modèle est plein de jolis détails qui lui donnent un air très travaillé ! Un col V surmonté d’une bande froufroutante, des poches italiennes ou encore des manches longues élastiquées, DIVINE porte vraiment bien son nom. Les options sont par ailleurs nombreuses selon le rendu souhaité et le tissu utilisé. Le patron propose deux longueurs de jupe : courte et midi mais il est tout à fait possible de raccourcir pour en faire une blouse, ou de la rallonger pour une maxi-robe.

Pour ma part, initialement, j’avais dans l’idée de simuler une robe en créant en fait deux pièces séparées : un haut et une jupe. Le principe aurait été vraiment sympa de porter le tout ensemble ou de combiner l’un ou l’autre avec un autre vêtement. Mais très vite, je me suis rendue compte que je ne pourrais pas concrétiser le projet par manque d’un métrage suffisamment important dans mon stock. J’aurais tout aussi bien pu envisager de faire directement un haut dans un tissu et la jupe dans un autre mais j’avais vraiment envie de créer un ensemble. Pas grave, ce sera pour une autre fois !

Mon expérience : les étapes…

Puisque le patron s’arrête au 46, le préalable aurait été de regrader les différentes pièces selon la méthode que je t’ai présenté dans cet article. Mais comme je n’avais pas envie de perdre du temps, j’ai opéré différemment en prenant plusieurs de mes patrons comme base et en leur appliquant tous les détails de DIVINE. Pour cela, j’ai par exemple placé le patron de la manche de LILA – qui est également élastiquée – sur mon tissu et le patronage de DIVINE par dessus. Mon patronage étant plus long, j’ai simplement raccourci à la longueur prévue par Dress Your Body. Même chose pour le devant sur lequel j’ai appliqué le col V ainsi que les jupes pour qu’elles aient la bonne largeur. De la même manière, les encolures et longueur d’épaule étant différentes, j’ai du modifier les parementures pour qu’elles correspondent à mes ajustements.

J’aurais pu tracer le tout en amont mais tu l’auras compris, j’aime être efficace et travailler directement sur mon tissu quand je peux le faire. C’est franchement la première fois que j’utilise cette méthode pour mettre à ma taille un patron du commerce et je dois dire que je suis encore étonnée par la facilité avec laquelle j’ai pu faire ça. Non seulement c’est une méthode vraiment sûre et garantie, mais elle ouvre un champ de possibles juste incroyable ! Bref, si tu as un coup de coeur pour un modèle qui ne propose pas ta taille, n’hésite plus une seconde. Avec une base validée et qui te va parfaitement, tu peux tout faire.

Ma version, mes modifications :

Bien avant de recevoir le patron imprimé en A0, j’ai fait un tour dans mon stock pour trouver le coupon de tissu qui conviendrait le mieux. Étant donné ce que j’avais en tête, il me fallait un grand métrage et c’est ce coton marine à pois blancs qui s’est imposé. Hyper simple à coudre, il m’a en plus bien aidée quand il a s’agit de le repasser pour certaines étapes clés. Et puisque mon objectif était d’en faire une robe longue, j’étais sûre que ce serait sublime !

Pour ce qui est des ajustements que j’ai réalisé directement sur le patron je savais que je devrais rallonger les jupes et remonter l’élastique au niveau de la taille. DIVINE ayant un élastique au niveau du bassin pour donner un effet blousant au corsage. Sauf que avec un bassin large et du ventre, j’ai pensé que cela accentuerait ce que je veux au contraire dissimuler. J’ai donc choisi de couper mon corsage légèrement plus bas que la taille pour que l’élastique se trouve à ce niveau là plutôt. Les poches quant à elles étant très profondes, je n’ai pas eu besoin d’y toucher.

Étrangement, j’ai réussi à caser tout ce que je voulais dans mon tissu avec les jupes rallongées. Sauf que la robe arrivait juste au-dessus des chevilles ce que je n’aime pas du tout. Alors avec les morceaux qui me restaient dans les chutes, j’ai réussi à récupérer deux longues et larges bandes pile à la longueur de l’ampleur de ma jupe ce qui m’a permis de la rallonger juste ce qu’il faut ! Je les ai simplement cousues ensemble aux extrémités puis repliées envers contre envers. Je n’ai donc pas eu besoin de faire un ourlet et le bas de la robe est nickel.

Enfin, puisque la couture était assez visible et que je déteste ça, je l’ai recouverte d’un biais marine, légèrement contrastant. Le rendu est franchement intéressant et on ne se doute pas qu’il y a là une extension de la jupe. J’avoue que je ne suis pas peu fière d’avoir fait ça puisque non seulement ça cache complètement la couture, mais ça donne une structure au bas de la robe qui se tient mieux, je trouve. Et puis mon Monsieur adore donc c’est tout bénéf’ !

Conclusion

Je n’ai eu absolument aucun problème au montage puisqu’au final, ce sont des pièces faites à partir de mes propres patrons. Tout concordait parfaitement et bien que l’assemblage était assez long, j’aime beaucoup le rendu de cette robe. Comme quoi, si je m’étais arrêtée au fait qu’elle ne dépasse pas le 46, je n’aurais jamais eu le plaisir de la coudre !

J’avais vraiment bien réfléchi au modèle avant de le choisir parce qu’il était essentiel qu’il convienne à ma silhouette, à mon style et à mon mode de vie ! Dans la mesure où je porte principalement des robes longues et que DIVINE s’y prêtait totalement, il me semblait évident que ce serait THE modèle parfait pour ce que je voulais en faire. De plus, les détails rendent cette robe encore plus jolie et féminine.

Par ailleurs, le livret d’instructions est très complet et très clair. Pour le coup, j’ai vraiment bien lu chaque étape importante pour réaliser le montage prévu par la marque. Au final, le patron ne présente pas de difficulté technique particulière et est totalement accessible à une débutante qui aura déjà un peu cousu quelques pièces.

En tout cas, je vais m’en refaire d’autres, dans des longueurs et tissus différents c’est sûr ! D’ailleurs pourquoi pas juste une maxi jupe avec un élastique doré ou argenté pour commencer ? 🙂

Auteur Sarah S.

Commentaires (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *