“S’habiller est une forme d’expression de soi. Il y a des indices de ce que vous êtes dans ce que vous portez”.
[Marc Jacobs]

Quand on se lance dans la couture, le plus souvent le but ultime c’est d’être capable de coudre pour soi-même. Alors on peut passer par toutes les étapes préalables (housses de coussin, totebags, sacs et autres accessoires) comme beaucoup de débutantes ou y aller franco… Cela peut faire peur mais coudre pour soi c’est vraiment le summum de la satisfaction ! En revanche, avant de se lancer, il est indispensable de se poser les bonnes questions. Les réponses t’aideront non seulement à définir qui tu es mais aussi et surtout à coudre intelligemment.

Définir son style et ses besoins

Dans un premier temps, il faut établir un portrait sincère et objectif de toi. Le but de l’exercice est simple : définir ton style et ton rapport aux vêtements. Qu’est-ce que tu aimes porter ? Quelles sont les couleurs qui t’inspirent, que tu détestes ou que tu n’oses pas mettre ? Qu’est-ce que tu attends d’un vêtement au quotidien ? Fais-toi une liste de toutes les pensées qui te traversent, sans faire le tri.

Que tu sois ronde ou fine, hyperactive ou sédentaire, ton mode de vie et ta personnalité sont des éléments très importants qui doivent être pris en compte. En apprenant à connaître tes goûts, tes envies et tes besoins, tu pourras démarrer plus efficacement la phase créative.

Combien de fois as-tu acheté une pièce qui depuis n’est pas sortie du placard parce qu’elle n’est juste pas portable au quotidien ? Eh oui, on connaît toutes ça ! Alors forcément, il ne s’agit pas de reproduire ces erreurs en créant des vêtements que tu ne porteras jamais ou qui ne sont pas faits pour toi. Faire le point sur ce que tu es et ce que tu veux va donc te faire gagner un temps fou tout en t’évitant de grosses déceptions. Les marques de patrons avec des univers différents sont nombreuses tu as donc l’embarras du choix ! 

Choisir le tissu adapté à sa morphologie

Définir ta morphologie, tes atouts et ce que tu ne veux surtout pas montrer est également fondamental ! Connaître ton corps, l’analyser objectivement et l’apprivoiser est absolument indépassable pour t’assurer de te sentir bien dans tes vêtements. Il n’y a aucun avantage à te lancer dans des pièces qui te feront perdre du temps et qui, au final, ne te flatteront pas du tout. Si tu as de gros complexes, cette étape peut être douloureuse mais crois-moi, elle est nécessaire et salutaire. En apprenant à voir ton corps comme un outil de travail plutôt qu’un poids à trainer, tu te rendras vite compte à quel point les choses sont fluides.

Connaître ta morphologie est donc très important pour choisir les coupes les plus flatteuses possibles. Il s’agira donc pour toi de mettre en avant ce que tu veux mettre en avant tout en masquant ce que tu veux cacher. CQFD ! Bien sûr, si tu n’as aucun complexe (veinaaarde !) la question ne se pose pas du tout pour toi. 

Le choix du tissu est donc dans la suite logique de tout ce travail préalable ! L’objectif, c’est évidemment de choisir des matières dans lesquelles tu sens bien et que tu es sûre de porter. Combien de fois as-tu craqué sur une couleur ou un motif qui finalement ne te correspond pas ? Sois objective et réaliste dans tes choix, cela t’évitera de t’éparpiller et de regarder ton stock de tissus avec désespoir !

Attention toutefois à ne pas figer tes idées et ton analyse ! Le regard que tu portes sur ton corps mais aussi tes goûts et tes envies vont être amenés à évoluer avec le temps. Ce qui te plait aujourd’hui, ne te plaira peut-être plus demain, ou inversement. Tente des choses et fais-toi des petits kiffs improbables de temps en temps ! Lâche-toi, ne te prends pas toujours au sérieux et laisse-toi la liberté de sortir parfois de ta zone de confort !

La couture est un moyen formidable de dépasser ses limites alors repousse les tiennes… 😉

Commentaires (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *