Dans une communauté sans cesse grandissante, on fait parfois de jolies rencontres même si elles ne sont que virtuelles. On échange, on partage et parfois on rit ! Parce que Couturette ne serait rien sans vous et votre soutien, je vous propose d’apprendre à connaître des femmes entières, drôles et naturelles qui ont la passion de la couture. Aujourd’hui, la parole est à Magalie alias @fowe_couture. 🙂

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Hello ! Moi c’est Magalie, alias Fowe [fauve], j’ai 33 ans et je vis en Seine-Saint-Denis. Je suis une passionnée de déco, de mode et de couture ! Dernière née d’une fratrie de 3 filles, je dirais que la mode et la couture sont un peu des histoires de famille. Retoucheur a été le premier métier de mon père. J’adorais fouiller dans sa vieille boite à couture! Bobines, boutons et rubans m’attirais déjà! Mes sœurs, mes premiers modèles, ont toujours travaillé leur style vestimentaire, l’une d’elle a notamment fait des études de stylisme-modélisme. Partager et échanger autour de mes passions sur les réseaux sociaux est un réel plaisir. Ma marque de fabrique: “Couture Moderne & Look Tendance”.

Depuis quand couds-tu ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la couture ?

J’ai commencé à coudre en décembre 2015. Je m’y suis mise pour plusieurs raisons. La première est que je suis petite, je mesure en effet 1,55m. Oui, je sais que cela ne se voit pas sur les photos… #lamagiedelaphotographie. J’ai un peu de fesses, de ventre, et ce n’est pas toujours évident pour moi de trouver dans le commerce un vêtement qui flatte ma morphologie. A cela s’ajoute le fait que je suis bien souvent à la recherche d’un vêtement qui n’existe pas. Par exemple, j’ai longtemps cherché un trench en jean, mais en vain! En tant que passionnée de mode, j’aime suivre la tendance, mais à ma manière, car en effet je n’aime pas ressembler aux autres. Je me suis lancé dans la couture parce que j’avais envie de créer mon propre style, et de porter des pièces originales. Mais ce qui m’a définitivement poussé, c’est l’émission “Cousu Main”. J’étais complètement émerveillée par toute cette créativité. A tout juste 30 ans, je me suis demandé si moi aussi j’étais capable de créer de mes propres mains. Je ne me suis pas posé la question très longtemps, car mon amoureux a cette année-là glissé sous le sapin de Noël, ma toute première machine à coudre!

Que fais-tu dans la vie et quand trouves-tu le temps de coudre ? As-tu d’autres activités créatives ?

Je suis cadre dans la fonction publique, je travaille au service des personnes handicapées.

En fonction des périodes, j’ai plus ou moins de temps pour coudre. Selon moi, ce n’est jamais assez, mais je m’organise. Je procède donc par étape:

  1. Décalque / assemblage et découpage du patron
  2. Découpage du tissu, et si nécessaire entoilage et marquage des repères
  3. Couture
  4. Finitions

Une fois mon vêtement terminé, je passe aux étapes suivantes :

  1. Shooting photos
  2. Rédaction de l’article blog
  3. Préparation des publications Instagram

Je réalise tout cela, le soir après le travail si je ne rentre pas trop tard, ou bien le week-end et pendant mes jours de congés. La couture est un plaisir, pas une course! Je couds en moyenne une pièce par mois, et même si parfois j’aimerais faire plus, finalement cela me permet de prendre le temps et de m’appliquer à chaque étape, notamment pour celles des finitions que j’affectionne particulièrement. Je mets un points d’honneur à ce que ces dernières soient IM-PEC-CA-BLES!

Après tout cela, je n’ai malheureusement plus de temps pour pratiquer d’autres activités créatives. Très admirative devant les créations modernes de @barbaracraftandfabric je songe toutefois sérieusement à m’essayer au crochet!

Tu as sûrement une pièce fétiche que tu aimes coudre et recoudre : laquelle ? A l’inverse, qu’est-ce que tu n’oses pas faire ?

J’aime coudre des vestes! J’affectionne particulièrement le patron de la veste Jacky de la Maison Victor. Ce modèle incarne absolument tout ce que j’aime dans la mode et la couture. Inspirée de l’emblématique veste Chanel, c’est une pièce intemporelle qui reste très simple à réaliser.

J’aimerais beaucoup tester la lingerie mais pour le moment je n’ose pas. Je pense tout de même l’ajouter sur ma liste des défis couturesques, à relever pour l’année 2019. Affaire à suivre…

Comment choisis-tu tes patrons ? Y a-t-il des pré-requis indispensables ?

J’ai une préférence pour les patrons simples et rapides à coudre. J’ai un petit côté flemmard… Je sors de temps de temps de ma zone de confort pour des pièces coup de cœur, mais je couds principalement des patrons de niveau débutant. Quelque part je crois que je suis une éternelle débutante, et je le vis plutôt bien! Si c’est trop long, trop compliqué, si ça me prends la tête, je perds patience mais aussi tout le plaisir et l’apaisement que m’apporte la couture, et ce n’est vraiment pas le but!

J’aime les basiques, les modèles épurés et les lignes droites, donc festons, frou-frous et volants sont généralement bannis. J’essaye de sélectionner des modèles intemporels et bien évidemment adaptés à ma morphologie. Autres critères très importants, le vêtement fini doit être confortable et facile à mixer avec les autres pièces de ma garde-robe!

Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière ?

Aïe… Dur de faire un choix! J’ai été très fière de ma toute première réalisation. Il s’agissait d’une robe trapèze que j’avais créée en décalquant un modèle du commerce. Mauvais choix de tissu, longueur à revoir et finitions bricolées… Bref, elle était franchement moche cette robe, mais j’en étais vraiment fière, tout simplement parce que je l’avais créée de mes propres mains et qu’elle était unique (et heureusement…)!

Autrement, si je devais en citée qu’une, je dirais mon trench en jean! Ce modèle n’avait rien de compliqué en terme de réalisation, mais ça été ma première création zéro bricolage, zéro faute, aux finitions IM-PEC-CA-BLES! C’est d’ailleurs aujourd’hui la pièce que je porte le plus!

Que penses-tu de Couturette ?

J’aime les valeurs portées par la marque ! Ce sont des patrons de couture très féminins, qui s’adaptent à toutes les morphologies ! Que vous soyez fines ou rondes, vous trouverez votre bonheur ! Je suis complètement fan des illustrations sur les pochettes des patrons. A travers Couturette, Sarah prône la diversité culturelle et veille à ce que chacune puisse s’identifier à la marque. Bref, pour moi Couturette c’est un peu le Benneton des marques de patrons de couture !

Si tu devais donner un conseil à quelqu’un qui n’ose pas se lancer…

Au début cela peut paraître un peu compliqué, mais il faut juste commencer avec des petits projets, tels que des housses de coussins, des trousses, des pochettes, etc, le temps de bien se familiariser avec sa machine. Si vous voulez tout de suite coudre un vêtement, sélectionnez un patron de couture de niveau débutant, qui comprend peu de pièces et qui requiert peu de technique. Le top Aya par exemple est un bon basique pour démarrer ! Certaines marques de patrons, proposent systématiquement des tutoriels photos / vidéos pour nous guider pas à pas dans le montage du vêtement, c’est juste parfait pour apprendre et se lancer sereinement dans la couture!

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Ohlala j’en ai pas mal! Le premier sur la liste: la veste Inaya! Winter is here, alors je pense la coudre dans un joli lainage. Je prévois également de sortir de ma zone de confort pour réaliser un manteau, mais je reste encore indécise sur le choix du patron. J’espère aussi bientôt trouver le temps de m’initier au crochet ainsi qu’à la broderie.

Par ailleurs, j’aimerais être un peu plus active sur mon blog et donc proposer de nouveaux types d’articles. Et… Je vais m’arrêter là parce qu’il faut bien garder un petit peu de mystère!

Merci à Magalie d’avoir partagé son parcours avec moi !
Rendez-vous chaque mercredi pour découvrir une nouvelle interview. 🙂 

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *