Dans une communauté sans cesse grandissante, on fait parfois de jolies rencontres même si elles ne sont que virtuelles. On échange, on partage et parfois on rit ! Parce que Couturette ne serait rien sans vous et votre soutien, je vous propose d’apprendre à connaître des femmes entières, drôles et naturelles qui ont la passion de la couture. Aujourd’hui, la parole est à Carole alias @carole_sakina. 🙂

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Alors je m’appelle Carole, j’ai 32 ans. Je suis en couple depuis plus de 6ans. J’ai deux chats à qui je parle évidement comme à mes enfants… Et je bossais à mon compte avant de tomber malade il y a 2 ans et demi d’une maladie inconnue et pénible.

Depuis quand couds-tu ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la couture ?

J’ai commencé à coudre quand j’ai dû m’arrêter de travailler. Je faisais de petites choses, des housses de coussins par exemple… Puis je n’ai plus pu le faire non plus car même rester assise m’était impossible et j’ai repris au mois de juin après une amélioration spontanée de mon état de santé, et cette reprise s’est faite avec la découverte des coupons Couturette. Sinon j’ai toujours énormément aimé les vêtements et surtout en acheter mais mon corps a énormément changé du fait de ma maladie et j’ai pris plus d’une trentaine de kilos.

Alors soyons honnêtes, s’habiller comme on veut en étant obèse c’est plus une prise de tête qu’un plaisir, et comme j’aime me simplifier la vie je me suis dit que le plus simple serait de me mettre à faire mes propres fringues. De plus je suis une voilée et j’aime que mes vêtements ne soient ni moulants ni transparents. J’ai donc appliqué l’adage « on n’est jamais mieux servi que par soi-même » et je suis ravie de m’être lancée !

Que fais-tu dans la vie et quand trouves-tu le temps de coudre ? As-tu d’autres activités créatives ?

J’étais coiffeuse à domicile à mon compte. Ça ne m’aurait pas laissé autant de temps que maintenant pour coudre, il y a au moins eu un bel avantage à ma maladie : pas mal de temps pour coudre quand le corps veut bien suivre. Je considère mon métier comme une « activité créative » et même artistique. Pour moi les artisans comme les coiffeurs, les couturiers ou n’importe quel autre travailleur manuel sont des artistes quand ils aiment ce qu’ils font. Sinon j’aime aussi faire de la pâte à modeler, des bracelets brésiliens et des bracelets en perles avec pour excuse d’occuper les filles de mon compagnon.

Tu as sûrement une pièce fétiche que tu aimes coudre et recoudre : laquelle ? A l’inverse, qu’est-ce que tu n’oses pas faire ?

J’ai particulièrement aimé coudre RIMA (Couturette), je l’ai faite deux fois et je pense qu’il y en aura d’autres qui vont suivre. J’ai fait pas mal de kimono sans patron et j’ai beaucoup aimé ça car c’est simple et efficace… J’aime trop mes coupons pour supporter l’idée de les gâcher si je me trompe… J’ai aussi très envie de me lancer pour faire un bomber mais il n’y a pas encore un tissu qui m’ait parlé ou qui ait émis l’envie de devenir un bomber donc j’attends de trouver une pépite intemporelle mais actuelle… mais intemporelle… mais actuelle…

Comment choisis-tu tes patrons ? Y a-t-il des pré-requis indispensables ?

Les pré-requis sont le confort et le style. Comme je disais, je suis moelleuse et donc je ne supporte pas de me sentir engoncée, j’aime qu’un vêtement soit fluide et qu’il tombe parfaitement.

Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière ?

Ma réalisation préférée et dont je suis fière est une réalisation très simple, un kimono long sans patron réalisé dans une viscose tropicale de cheeeeeez…. je vous le donne en mille… Couturette ! Je l’ai eu sur le dos tout l’été, il est hyper coloré, long et fluidissime. Les couleurs primaires sont franches et je me sens comme un joli petit perroquet quand je le porte. Je le porte soit avec des couleurs très sobres sur du jeans ou du noir comme seule pièce colorée ou alors carrément avec une tunique orange sanguine, un pantalon bleu marine et un voile vert… je n’ai peur de rien.

Tu commandes régulièrement des Coupons Couturette, pourquoi ? Qu’est-ce qui te plait dans le concept ?

Dire « tout » serait un peu facile donc je vais développer un peu. La qualité des tissus est excellente, les prix sont fous donc je n’ai pas encore trouvé un meilleur rapport qualité/prix. J’ai commandé en mode « surprise » et « sans surprise » et je suis une fan du mode « surprise ». Le « sans surprise » me stresse trop et la fois où j’ai testé j’ai fini en « surprise » parce que je n’ai pas pu valider mon panier assez vite ! Donc autant passer en surprise direct…

Et j’aime aussi énormément ta disponibilité chère Sarah, je m’adresse à toi en direct parce que tu me poses la question et que si c’est bien d’oser dire quand ça ne va pas, je préfère de loin dire quand ça va. Et ton travail, aussi bien au niveau du tissu qu’au niveau du suivi et du service de conseil que tu offres à tes clientes, est au top ! Vraiment… et donc merci à toi pour tout ça !

Si tu devais donner un conseil à quelqu’un qui n’ose pas se lancer…

Alors avant de lui donner un conseil je lui demanderais « Mais pourquoi ??? Pourquoi tu n’oses pas ? Qu’est-ce qui peut bien t’empêcher de faire ce qui te fait envie ?? » A l’heure actuelle on trouve des machines de bonne qualité et vraiment pas chères pour commencer, pareil pour les patrons et la « communauté » des couturières et couturiers est très active sur les réseaux et sur internet en général, ils sont toujours prompts à donner de très bons conseils et avec l’infinité de tutos qui existent on peut vraiment se lancer sans problèmes…

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

La maladie m’a appris pas mal de choses et notamment à vivre dans le présent et à en profiter. Sinon « Sky is the limit »… je ne me mets aucune barrière, je n’ai pas de limites mais tant que je ne suis pas complètement guérie je ne me projette pas très loin dans le futur, je profite du présent et à présent je couds pour moi, pour me réconcilier avec un corps qui a beaucoup changé, à apprendre à l’aimer. Je couds et je veux coudre pour me faire plaisir. Un programme sur-mesure !

Merci à Carole d’avoir partagé son parcours avec moi !
Rendez-vous chaque mercredi pour découvrir une nouvelle interview. 🙂 

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *