“Lorsqu’une femme ne vit pas suffisamment avec son corps, le corps finit par lui apparaître comme un ennemi”.
[Milan Kundera]

Au cours de ces dernières années, je ne compte pas le nombre de messages de femmes complexées que j’ai pu lire ! Que ce soit sur le blog, dans ma boîte mail ou sur les réseaux sociaux, ces messages sont pour moi de véritables appels au secours… Alors quand je suis tombée sur cette merveilleuse citation de Kundera, je me suis dit qu’il était temps qu’on parle toi et moi. Mais d’abord, un petit flashback s’impose !

Lorsque j’ai lancé le blog en 2016, les messages que je recevais étaient généralement des messages de remerciements. Des femmes que je ne connaissais pas, m’écrivaient pour me dire à quel point voir une ronde créer et porter ses propres vêtements leur faisait du bien. Et puis les Coupons Couturette ont débarqué et les messages ont évolué vers des problématiques plus profondes, difficiles à résoudre…

La couleur ne convenait pas ou alors c’était le motif qui était trop chargé, la matière était trop fluide ou pire, c’était inimaginable de porter ce tissu ! Ah si tu savais comme cela me désespère quand je lis ça… Surtout que je vois encore ce type de réflexions, aujourd’hui. Tout ça à cause de complexes et de blocages purement psychologiques que l’on se refuse volontairement de dépasser…

Alors attention, moi aussi j’ai des complexes et moi aussi il y a des choses que je ne préfère pas porter parce que je me dis que ça va m’épaissir… Mais ça ne m’empêche pas d’essayer par curiosité. Pour tout te dire, il m’est arrivée des dizaines de fois d’être agréablement surprise du rendu d’une couleur ou d’un motif alors que jamais je ne me serais imaginée dedans ! Ça s’appelle sortir de sa zone de confort et crois-moi, tu y gagnes bien plus que tu n’y perds.

Déjà parce que dépasser tes a priori et tenter des choses que tu t’obstinais à repousser ça ne t’engage à rien. Et puis surtout, parce que si au final le résultat te plait, ça te motivera à le faire plus souvent. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est un cercle vertueux : plus tu essayes et moins tu auras peur d’essayer !

Sérieusement, n’as-tu pas envie d’être heureuse ? De ne plus perdre de temps à lutter contre toi-même ? Ces complexes, réels ou supposés ne sont que des boulets qui font obstacle à ta volonté. Ils t’empêchent d’évoluer dans le bon sens et de regagner ta confiance en toi. Ils s’emparent de ton esprit et te rendent esclave… C’est ça qui te bloque inutilement !

Pourtant, il en existe des solutions pour parvenir à dépasser tes appréhensions et tes blocages. Il te suffit de t’armer d’un peu de courage et d’avoir sincèrement envie de bousculer un peu tes certitudes. Tu verras, ça changera radicalement ta manière de te percevoir ! Tu seras bien plus objective sur tes défauts, tes atouts, et puis surtout, tu arrêteras de faire un focus constant sur les attentes irréalistes de la société. Ce que les autres pensent de toi, c’est le cadet de tes soucis… Il y a tellement plus grave dans la vie que d’avoir un bourrelet de trop ou les cuisses qui se frottent !

Parce que je suis moi-même passée par là, je te propose de réaliser les exercices suivants. Ces astuces  sont le fruit de ma propre expérience et ont marché pour moi ! Alors si tu crois fermement qu’ils peuvent t’aider à éprouver plus d’amour pour ton corps, ils fonctionneront aussi pour toi.

1/ Prends-toi en photo !

J’en ai déjà parlé il y a deux ans sur Facebook mais ça a été pour moi une véritable révélation. Prendre des photos de toi, même si c’est pour les garder précieusement et ne les montrer à personne, a vraiment un impact. Ces photos t’aideront à te regarder différemment, à apprécier ton image, à être objectivement moins critique.

Alors je ne parle pas d’une photo prise à l’arrache, celle où tu es à peine coiffée et le visage inexpressif mais d’un vrai shooting. Cela peut être avec un professionnel, une amie, ton amoureux ou même juste entre toi et ton appareil.

Fais-toi belle, porte ta tenue préférée (jogging interdit !), colore ta bouche d’un beau sourire et mitraille. Attention aussi à l’environnement et l’ambiance générale de ta photo. Pas de bazar en arrière plan ou quoi que ce soit qui puisse parasiter ta beauté !

Tu as évidemment le droit de retoucher tes photos, de faire ressortir les couleurs, de recadrer. Le but c’est que tu puisses revenir dessus plus tard, quand tu te sentiras déprimée et complexée, et que tu te trouves jolie.

Ensuite, tu peux reproduire cet exercice autant de fois que tu en as envie car il n’y a aucune raison de te priver de ce qui peut te faire du bien.

2/ Fais les magasins !

Ce qui est génial dans les boutiques de prêt à porter, c’est qu’il y a des dizaines et dizaines d’articles que tu peux essayer ! L’exercice est simple et très agréable à réaliser. Il te suffit d’entrer dans le magasin de ton choix, de choisir cinq articles et d’aller dans la cabine d’essayage. Facile, pas vrai ? Sauf que les cinq produits que tu vas essayer ne doivent pas du tout correspondre à ce que tu cherches ou à tes habitudes vestimentaires. Ils doivent te sortir complètement de ta zone de confort.

Tu dois donc prendre cinq éléments que tu n’aurais jamais porté en temps normal. Cela peut aller jusqu’à tester une couleur que tu détestes, un style différent de ce que tu portes habituellement ou venir contrecarrer un complexe précis.

Par exemple, si tu es complexée par tes jambes au point que tu ne portes jamais de robes ou de jupes, tu devras donc te diriger vers ces produits là au lieu d’aller vers les pantalons ! Si tu es complexée par ton ventre, rien ne t’oblige à aller chercher une blouse oversize qui ne te flatte pas. Il te faudra simplement tenter des coupes différentes qui viendront masquer ton ventre, sans te noyer.

Cet exercice n’a pas du tout pour but de te faire acheter ces articles mais de te faire expérimenter des choses nouvelles. Te retrouver devant le miroir, vêtue de ce qui te bouscule totalement, va forcément générer quelque chose en toi. Il faudra cependant garder l’esprit bien ouvert et ne pas te déprécier davantage si ça ne te plait pas. N’oublie pas qu’aucun complexe n’est impossible à cacher et que tu peux le faire sans avoir à porter du noir.

3/ Choisis un tissu qui ne t’inspire pas et couds !

Cet exercice est un peu dans la même veine que le précédent mais il te fait passer une étape supplémentaire. Ici, tu vas travailler un tissu qui d’emblée ne t’inspire pas du tout sans aucun préjugé pour réaliser un modèle que tu adores. Cela peut être ton patron fétiche, celui que tu couds régulièrement et dont tu es sûre. Ou alors un modèle qui correspond à ce qui te va le mieux dans la coupe et le style.

En réalisant un modèle dont tu as l’habitude dans un tissu, une couleur ou un motif que tu n’aimes pas, tu te rendras compte que les choses sont bien plus complexes. En fait, le rendu d’un tissu porté est parfois bien différent de ce que tu penses qu’il va être… Et crois-moi, tu peux être particulièrement surprise de voir qu’au final, ça fonctionne très bien.

Si en revanche ça ne te plait toujours pas, ce n’est pas grave ! Non seulement tu auras essayé mais en plus le vêtement fera forcément le bonheur de quelqu’un d’autre. A défaut, tu auras été généreuse et ça, c’est aussi un moteur incroyable.

Bref tu l’auras compris, ouvrir ton esprit est le meilleur service que tu puisses rendre à ce corps qui te porte en tout temps. Tu lui laisses ainsi la possibilité de s’épanouir dans de nouvelles perspectives, de nouvelles combinaisons tout en boostant ta confiance en toi.

Commentaires (8)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *