Il y a quelques temps, j’ai été contactée par la marque Aurifil pour tester leurs produits. N’ayant jamais vraiment fait attention à la question des fils que j’utilise pour coudre, j’ai accepté.

Aurifil, c’est une marque italienne basée près de Milan, qui fabrique des fils à coudre et à quilter de haute qualité. Conçus à la base pour l’industrie grand luxe, les fils sont réalisés à partir d’un coton égyptien de la région de Mako. La qualité est telle que le fil est résistant et sans peluche. On le savait déjà, le coton égyptien n’a plus rien à prouver depuis des siècles… La gamme d’options et de couleurs est franchement impressionnante et sur le site, en page d’accueil, on peut voir en vidéo la manière dont tout cela est manufacturé.

Tu peux donc imaginer à quel point cette proposition m’a fait plaisir puisque je n’ai jamais eu l’occasion de tester du fil d’une qualité aussi exceptionnelle. Pas forcément par manque de moyens mais plutôt parce que ça ne m’était pas venu à l’idée, tout simplement… Oui, je sais, je casse un peu le mythe de la couturière super pro qui utilise un matériel de premier choix pour sa consommation personnelle !

Dans un premier temps j’ai reçu une sélection de bobines dans les tons blancs avec les différents types de fils. En parallèle, il y avait également un nuancier avec toutes les couleurs qu’ils fournissent. L’objectif c’était que je vois un peu ce qu’ils proposent et que je choisisse sur pièce entre 5 et 8 bobines, ce que j’ai fait, en fonction des projets que je souhaite coudre au cours des prochaines semaines/mois.

Comme je n’avais pas les teintes exactes dans mon stock, j’ai vraiment voulu être au plus près de la couleur de mes tissus, pour que les fils se fondent au maximum ! Pour cela, j’ai simplement placé mon tissu au dessus de la teinte du nuancier pour déterminer celle qui correspondait le mieux. Sur les 8 bobines que j’ai choisi, j’ai pris 5 couleurs différentes : deux rouges, deux marines, deux bleu canard, un moutarde et un bordeaux. Toujours autant que possible en accord avec mes futurs projets.

Par ailleurs, il a également fallu faire attention au type de fil puisque certains ne sont pas adaptés à la couture en machine mais plutôt à la main. Pauline, mon contact chez Aurifil, m’a très gentiment conseillé le fil Coton Mako 40, qui est utilisable en machine et à la main, sans problème. Cette référence possède 270 couleurs et dispose de trois types de bobines : 150 mètres, 1000 mètres et 4700 mètres pour les cônes.

Il faut savoir que la marque vend principalement dans les boutiques de ses partenaires. Après une recherche très rapide, j’ai trouvé des bobines Aurifil chez Les Arts Du fil, 1000Patch, Filanthrope, Licence to quilt, La couture créative encore Au Fil d’Emma. Les prix varient plus ou moins selon les boutiques en ligne (je ne sais pas ce qu’il en est dans une mercerie physique) : 3,35€ à 5,50€ pour du 150 mètres et entre 10,98€ à 12,50€ pour les bobines à 1000 mètres. Ce n’est pas donné, mais c’est aussi le prix d’une qualité de renommée mondiale…

Sache cependant qu’au mètre, la marque est au même prix voire à peine plus chère que les concurrents pour une qualité bien supérieure. Le rapport qualité/prix devient donc plus intéressant si tu compares avec ce qui se fait dans le domaine.

Lorsque j’ai reçu les bobines, je me suis dit que ce serait intéressant de faire un test visuel pour comparer avec mes fils perso. J’ai donc placé le fil à plat sur ma table et j’ai fait la même chose avec quelques unes de mes bobines. Résultat sans appel : les miens font de légères peluches quand ceux en coton égyptien sont nickel ! Bon, ce n’est pas le cas de toutes mes bobines, heureusement, mais ça dit quand même quelque chose de la qualité moyenne de ce que j’ai en stock…

J’ai aussi fait un test de résistance en tirant sur le fil pour voir s’il cassait facilement ou non (la fille va au bout des choses !) mais là, même constat pour les deux : aucun n’a cassé. Peut-être qu’en tirant plus fort, le résultat serait bien plus parlant ?

Pour le coup honnêtement (attention moment confession), je n’avais jamais pris la peine d’aller acheter du fil spécifique, super qualitatif, avec une haute résistance, etc. Comme les fils Gütterman et autres… L’essentiel était d’abord d’avoir une couleur identique ou à peu près similaire et puis de coudre à la machine avec. Basique quoi ! Et puis je n’avais pas envie de dépenser de l’argent dans ce que j’estime moins important qu’un tissu ou d’autres éléments de mercerie de première nécessité. Mais enfin, je ne suis pas seule sur Terre et je sais que certaines sont très attachées à la qualité du fil qu’elles utilisent; raison pour laquelle j’écris cet article !

Les fils que j’ai et que j’utilise depuis que j’ai commencé à coudre viennent d’Aliexpress. Ils sont à 100% polyester et forment des bobines de 500 mètres. Je n’en ai pas acheté depuis au moins quelques années puisque j’en ai largement assez pour un long moment encore. Je n’ai pas retrouvé la fiche produit exacte mais les prix varient entre 2 et 5€ pour une quinzaine de bobines. Quand on a un budget limité, franchement, ces fils font vraiment le job ! Pour ma part, je n’ai jamais eu aucun problème : pas de noeuds ou de cassures intempestives. Mais encore une fois, c’est une qualité moyenne et qui vaut son prix. Si tu préfères le 100% coton, égyptien de surcroît, Aurifil est fait pour toi sans aucun doute !

Je n’ai pas encore officiellement testé ces bobines et cousu avec mais dans la mesure où je les ai choisi pour mes prochains projets, elles seront vite confrontées aux conditions réelles de la machine et de la surjeteuse. 😉

 

Auteur Sarah S.

Commentaires (6)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *