Parce que je sais que tu aimes en savoir plus et qu’un blog sert à ça, je te propose de découvrir 6 choses que tu ne sais pas sur moi ! Et parce que je n’aime pas l’injustice, je t’invite à m’en dire autant sur toi. Ici ou ailleurs. Pour le plaisir de se connaître quoi…

#1 Mon rêve de petite fille était de devenir avocate

Sûrement la faute aux fameuses séries judiciaires américaines que je regardais déjà dans mon enfance ! Ce désir m’a suivie pendant très longtemps puisque, après mon BAC, je suis entrée en faculté de Droit. A ce moment là, j’ai vraiment cru que mon rêve allait se réaliser… Et puis finalement, non.

Je n’avais pas anticipé la charge de travail, la course à la réussite, cette compétition féroce entre les étudiants, entretenue par les professeurs. Mes journées étaient affreusement longues, entre les temps de transports et les cours. Il m’arrivait parfois de ne pas être à la maison avant 22h… J’avais en plus de cela plusieurs dissertations, commentaires d’articles de loi et autres joyeusetés à rendre plusieurs fois par semaine. Mon rêve tournait au cauchemar…

Et puis un jour, alors que j’avais un devoir à rendre pour le lendemain, là au-dessus de ma feuille blanche, je me suis mise à pleurer. J’ai compris, à cet instant, que je n’avais pas les épaules… J’ai quitté la fac, complètement déprimée, car je n’avais jamais réfléchi à un éventuel plan B…

Cet échec est l’un des plus grands de ma vie ! Je l’ai dépassé il y a longtemps, fort heureusement, mais je suis toujours admirative de celles et ceux qui parviennent jusqu’au bout et qui travaillent dans ce domaine !

#2 Je suis une adepte du Binge Watching

Etre seule, se lancer dans une nouvelle série, enchaîner les épisodes pendant des heures pour connaître la suite… C’est une des choses que j’adore ! Je n’ai pas toujours le temps de le faire et parfois même, je ne fais rien de tout ça pendant des mois.

Il faut dire que Netflix a bien compris et exploite incroyablement bien ce filon. Chaque nouvelle série a sa première saison disponible en intégralité, ce qui pousse évidemment à la regarder entièrement, tout de suite. Internet offre tellement de possibilité dans ce domaine, qu’on ne sait même plus où donner de la tête…

A l’ère du numérique et de l’immédiateté, nous n’avons plus envie d’attendre, de prendre le temps… Alors quand on est impatiente comme moi, c’est hyper pratique !

#3 J’ai lu plus de 250 livres ces quatre dernières années

Il y a quelques années, j’ai eu envie de tenir une sorte de journal des bouquins que je lisais. J’avais besoin de me rendre compte, d’une manière concrète, des connaissances accumulées. Un peu pour ne pas oublier, beaucoup pour me donner envie de lire plus. Toujours plus…

La plupart de ces livres ont été empruntés à la bibliothèque de la rue Buffon, juste en face du Jardin des Plantes. J’y allais pour le plaisir, sans rien chercher de particulier parfois. Juste pour dénicher de nouvelles choses, me plonger dans de passionnantes intrigues.

J’y ai surtout lu de nombreux auteurs classiques ou contemporains, retrouvant une part de moi-même un peu, dans chaque nouveau roman. J’ai ouvert mon esprit à la poésie, l’histoire et la psychologie. Bref. La littérature, dans tous ses aspects, m’a émerveillée. Et puis traîner dans les rayons, se sentir dans son élément, s’asseoir et en  profiter… c’était là mon plus grand plaisir !

#4 Je suis fan de décoration intérieure (ou extérieure)

Réfléchir à la manière d’aménager un espace, en faire un endroit agréable et fonctionnel, je trouve ça tellement génial ! Je passe mon temps à chercher des idées déco, à imaginer comment je pourrais organiser tel ou tel coin de la maison…

Pour tout te dire, je peux même saliver devant une photo de cuisine, de meubles design ou juste de jolies fournitures de bureau. Si j’osais, je te dirai que je dévore les vidéos astuces avec les produits de chez Ikea… Mais je le dis pas ! 😉

Mon seul regret c’est que je ne puisse pas faire tout ça dans un deux pièces où tout est déjà optimisé. Je ne peux donc même pas envisager de déplacer ou réarranger certains meubles parce qu’ils sont à la seule place possible pour eux ! Pff…

#5 Je suis une maniaque de l’anticipation

Je suis une grande angoissée alors pour palier à cela, j’imagine toujours les pires scénario potentiels. Si j’ai une envie ou un projet en tête, je vais forcément penser à l’éventualité que ça se passe mal. C’est fatiguant mais c’est plus fort que moi…

De la même manière, je fais en sorte de toujours prendre de l’avance pour ne pas me retrouver perdue s’il y a un imprévu. C’est d’ailleurs comme ça que je fonctionne dans mon activité avec Couturette. J’anticipe systématiquement pour avoir une marge suffisante avant la date butoir. C’est finalement une manière efficace d’être prête quand il le faut, sans le stress qui va avec.

#6 J’ai une Licence en Psychologie

Je suis fascinée par l’esprit humain ce qui me rend, je crois, activement à l’écoute. J’aime apprendre des gens et les aider à y voir plus clair, si nécessaire.
Mais avant les autres, je suis surtout dans l’auto-analyse permanente.

J’étais déjà comme ça, bien avant d’envisager de faire des études de psychologie. Comprendre mon comportement, analyser mes paroles, mes doutes ou mes craintes, est ainsi pour moi une seconde nature. C’est une façon pour moi de m’appréhender, de me saisir moi-même…

Par exemple, mon besoin d’anticiper est, à n’en pas douter, un moyen de me confronter à la peur de l’échec. Ainsi, lorsque l’échec est là, ce n’est pas une surprise puisque j’avais déjà prévu ce risque…

Fascinant, n’est-ce pas ? 🙂

Commentaires (10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *